Qui sommes nous ? 

Les EDH en quelques chiffres

Nous sommes 82 à composer la 58 ème promotion d’élèves directrices et directeurs d’hôpital de l’EHESP. 57% d’entre nous sont des hommes. Nous sommes en majorité issus du concours externe (60 %). 35 % d’entre nous viennent du concours interne, et 5% du troisième concours. La moyenne d’âge de notre promotion  s’élève à 30 ans.

 

Le nom de notre promotion : le choix de l’engagement

La volonté qui a dicté ce choix a été de rendre hommage à la première femme médecin de l’armée française sur le front lors de la première guerre mondiale, qui a été également par la suite directrice d’hôpital. Cette avant gardoise sur le champ social, l’est également sur le champ médical puisqu’elle consacrera sa carrière de médecin dans le traitement de la tuberculose et du cancer.

 

Le nom de notre parrain de promotion : le choix de la responsabilité

Choix de la responsabilité. Beaucoup d’entre nous ont lu le Lambeau  où l’auteur relate avec justesse la prise en charge grâce à l’action des différents professionnels et des techniques hospitalières. Cet ouvrage décrit l’intimité d’un rétablissement mais également rend hommage à tous les acteurs de l’hôpital public. Choisir Philippe Lançon comme parrain nous rappelle à notre responsabilité de permettre chaque jour l’accompagnement et la prise en charge de ceux qui en ont besoin

Zoom sur Nicole Girard-Mangin

La promotion 2019-2020 des élèves directeurs d’hôpital a choisi comme nom de promotion Nicole Girard- Mangin, afin de rendre hommage à la seule et unique femme médecin affectée sur le front pendant la Grande Guerre. Spécialisée dans le traitement de la tuberculose et du cancer, elle fait figure, en tant que femme médecin, d’anticonformiste dans la société française et parmi la                   communauté française. 


Elle pratique la chirurgie pendant la bataille, soigne les soldats lourdement blessés, et refuse à plusieurs reprises de quitter la ligne de front sans eux. Elle finit par évacuer elle-même ses derniers patients en voiture et elle est blessée à cette occasion à la joue. Fin 1916, elle est nommée « médecin-major » et devient « directrice d’hôpital » (terme anachronique) en prenant la tête de l’hôpital-école d’infirmières Edith Cavell à Paris. 


Elle ne reçoit, à la fin de guerre, sans citation, ni honneur militaire. Elle devient responsable de la formation des infirmières, et continue de rendre visite aux malades, de travailler en chirurgie et de présider le conseil de direction de l’hôpital-école Edith Cavell. Militante, elle appartient à l’Union des femmes françaises, un mouvement féministe, assiste aux séances de la Croix- Rouge américaine pour la lutte antituberculose et participe activement à la création de La Ligue contre le cancer. 


Le 6 juin 1919, elle est trouvée sans vie à son domicile de Paris. Son biographe, le Dr Jean-Jacques Schneider avance une hypothèse : « Nicole se savait atteinte d’un cancer incurable. Après avoir assisté tant et tant de mourants pendant la Grande Guerre, elle aurait préféré, en médecin, abréger ses propres souffrances. Elle avait 41 ans. » 

 

Pour en savoir plus sur Nicole Girard-Mangin : la page wikipedia, la vidéo de Pierre Thillot "La midinette" et l'article Gallica.
 

Ecoutez la lettre à Nicole Girard-Mangin, par Axelle Fructus, lors du centenaire de son décès

News : les nouveaux portraits des EDH sont disponibles ici ! 

News 2 : Pour les actes du colloque c'est ici !

En savoir plus

Ce site est celui de la 58 ème promotion des élèves directrices et directeurs d'Hôpital, Promotion Nicole Girard- Mangin, retrouvez-y nos événements, les informations relatives à notre cursus, de nos deux années de formation et l'ensemble des informations relatives à notre procédure d'affectation. 

CONTACTS >

Floriane Bordelais

Kévin Lamothe

Inscrivez-vous pour obtenir des informations régulières

© 2019-2020 Élèves directrices

et directeurs d'hôpital
Created with Wix.com

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now