Revue Art Et Hôpital

« Art : ça mène à l’hôpital » écrivait malicieusement Flaubert dans son Dictionnaire des idées reçues. Aujourd’hui, le formidable développement de l’art à l’hôpital invite à inverser cette définition. Et si c’était l’hôpital qui menait à l’art ?


A première vue, rien n’est plus opposé à l’art que le monde réputé froid et technique du soin. Ce serait toutefois mal connaître l’hôpital, cet espace au croisement du public et de l’intime, cette capsule d’émotions contraires, ce lieu des rencontres et des séparations.
L’hôpital est un lieu où l’art entre en résonance, un lieu qui interroge, comme l’art, le rapport entre la vie et la mort, entre l’inconnu et le connu, entre le visible et l’invisible. Et les artistes eux-mêmes ne s’y sont pas trompés, eux qui ont fait des établissements des figures majeures de leur oeuvre littéraire, cinématographique et picturale.


Des dizaines de contributions d’élèves ont permis la réalisation
d’une revue d’une quarantaine de pages avec des thèmes variés : le Street-art à l’hôpital, l’hôpital dans la littérature, le cinéma, la musique ou encore le soin dans la peinture.

SÉQUOIA(4)_page-0001.jpg